actualités

DU CDÉW

23 / 12 / 2017

Un encouragement monétaire du CDEW à Grav-I-Tech et Atelier Crésus

Windsor (RC) – Le Comité de développement économique de Windsor représenté par son président, Yvon Paquin, et son collègue au développement, Alain Gamache, ont remis mercredi dernier un chèque de 5 000$ à Éric Choquette et Ludovic Hardy, respectivement propriétaires des Ateliers Crésus et Grav-I-Tech. Installés sur la rue Principale Nord dans l’ancienne l’entreprise manufacturière de la famille Corriveau, l’établissement permet d’assurer un espace adéquat et, surtout, de générer un carnet de commandes largement supporté par le Web.

Auparavant limités par des secteurs de conception et de distribution offrant peu d’ouverture au plan monétaire et de créneaux mieux affinés, messieurs Choquette et Hardy ont mis leurs forces ensemble du côté de Saint-Denis-de-Brompton durant une période de deux mois. Plus récemment, ils ont choisi de s’établir à Windsor pour une stratégie et un espace regroupant Grav-I-Tech et Atelier Crésus.

« Ces deux montants de 2 500$ sont avant tout un encouragement du CDEW pour ces deux entreprises. Ça permet d’apporter un nouveau créneau pour Windsor et beaucoup de régions, en plus de pouvoir utiliser un bâtiment en bon état qui permet d’avoir beaucoup d’espace si nécessaire», observe M.Paquin. Construite en 1948, l’ancienne manufacture désaffectée avait été retapée vers les années 1990-2000 à l’enseigne des Babouches d’Alain.

Cette fois, la gravure et le bois s’amalgament pour les deux entreprises. Pour Atelier Crésus, c’est le bois qui domine. «J’utilise le pin et particulièrement le merisier russe. Notre éventail est très large allant des objets de promotion, des boîtes, des présentoirs, des plaques civiques, de la peinture sur bois et une multitude créations faites sur mesure», mentionne Éric Choquette.

Du côté de Grav-I-Tech, la gravure, le marquage et les découpes au laser peuvent être réalisées à partir de divers métaux, verre, plastiques et marbres. «Nous pouvons ainsi réaliser des enseignes, articles et objets promotionnels et diverses créations. Nous avons aussi de plus en plus de commandes dans les secteurs industriels au niveau des plaques d’identités, particulièrement dans le domaine des véhicules et diverses applications», précise pour sa part Ludovic Hardy, qui peut compter sur son épouse, Liliane, au niveau de la gestion et du secrétariat, ce qui est aussi un atout pour Éric Choquette.